LE MONDE ÉVANGÉLIQUE

DOSSIERS

ETHIQUE PASTORALE (Partie 10)
Le Pasteur et sa vie Personnelle --Suite 1
Le Pasteur et sa Famille

Par Dr. Jules Casséus

Quand le pasteur fait faillite dans son propre foyer, c'est une tragédie et dans la plupart des cas, une tragédie fatale.  Dans 1 Tim. 3:1-7 et Tite 1:6-9, l'apôtre Paul a présenté deux listes de qualifications comme critères pour les pères de famille chrétiens qui veulent devenir pasteurs; elles mettent l'emphase sur la possibilité de bien gérer sa famille avant de pouvoir gérer l'Eglise du Seigneur.

Dans ces deux textes, Paul a présenté certains pré-requis pour les pères de famille qui optent pour le pastorat et aussi l'image d'une famille de pasteur exemplaire.  A observer plusieurs familles de pasteur en cet aube du XXIe siècle, l'on semble revivre la catastrophe de la famille d'Elie et celle de Samuel qui avait remplacé Elie.  Après avoir témoigné comment Dieu avait puni la famille d'Elie, Samuel ne semblait pas faire une meilleure gestion de la sienne:  " Les fils de Samuel ne marchaient point sur ses traces; ils se livrèrent à la cupidité, recevaient des présents et violaient la justice" 1 Samuel 8:3.  Il y a donc des familles de pasteur qui sont un échec mais, il y en a d'autres qui sont un succès.

1.  Des familles de pasteurs qui sont un véritable échec!

C'est triste de constater comment certains enfants de pasteur se comportent.  C'est comme si le pasteur prêche un message alors que l'enfant de pasteur en prêche l'opposé.  L'auteur connaît  des pasteurs qui ont fait une oeuvre extraordinaire d'évangélisation et d'implantation d'églises, des pasteurs qui ont gagné des centaines d'âmes au Seigneur cependant, leurs enfants sont allés loin de la face de Dieu. Si l'auteur commençait par dresser une liste de pasteurs Haïtiens dont les enfants agissent à la manière des fils d'Elie ou de celle de Samuel, elle serait d'une longueur considérable.

A part ce problème crucial, un autre grand problème est celui du divorce. Pour plusieurs années, il était impensable pour un pasteur de se séparer de sa femme mais maintenant, nous trouvons plusieurs de ces cas où les mariages de pasteurs se terminent par le divorce.  Cette pratique devient de plus en plus populaire mais, les fidèles ne l'acceptent pas de bon gré. L'auteur a connu un pasteur qui, dans ses premières années de ministère , a écrit un petit ouvrage très apprécié sur l'éthique Chrétienne, où il a condamné le divorce comme étant contraire à la volonté de Dieu et aux disciplines de la vie chrétienne. Cependant, ce même pasteur éthicien/moraliste chrétien s'est divorcé, pas une fois mais deux fois avant sa mort.  Il est de coutume pour nous autres pasteurs de terminer les cérémonies de mariage avec la boutade: " Que l'homme ne sépare pas ce que Dieu a uni ".  Malheureusement, plusieurs de nos collègues divorcés se sont remariés comme si de rien n'était  Quel conseil peut-on donc donner aux futurs époux, aux jeunes couples de sa congrégation?

Un troisième problème qu'il y a lieu de souligner, c'est la qualité de relation qui existe entre le pasteur et son épouse.  Dans certains cas, certains pasteurs considèrent leurs femmes comme des "servantes", des "bonnes". des "mères/fabriques" ou « factoriels » d'enfants.  Elles sont gardées à la maison pour s'occuper de la nourriture, de la lessive, du soin des enfants et elles n'ont aucune part dans le ministère de leur mari.

Ces cas méritent d'être considérés et corrigés à la lumière de la Bible et que ces pasteurs changent leur fusil d'épaule.

2.  Des familles de pasteur qui sont un succès                                                                                       

Il y a cependant des enfants de pasteur qui sont restés dans la bonne voie.  L'auteur en est un et il est aussi pasteur, marié et père de deux enfants. Il souhaite que comme lui ses enfants restent sur le chemin de la foi.

Il y a aussi des familles de pasteurs où il y a une bonne relation entre le pasteur et sa femme qui est considérée comme une véritable partenaire dans le ministère  C'est donc l'idéal ; ce que Dieu aimerait voir pour toute famille de pasteur.

Pour celles-là qui sont un échec, on a l'impression qu'elles sont en majorité. Tout porte à penser que le Serpent ancien joue (les) des pieds et des mains pour empêcher à la famille de pasteur qui doit être une famille exemplaire, "une famille de Lévi"--pour employer un langage vétérotestamentaire-- de s'acquitter avec joie de son ministère.  Le pasteur et sa femme doivent trouver une formule biblique en vue d'affronter et de terrasser cet ennemi qui tend à miner le ministère de ces serviteurs de Dieu.  L'auteur assistait une fois à une réunion de pasteurs et de femmes de pasteurs où l'on a posé ce problème. Mais, l'on n'était pas arrivé à un consensus sur la stratégie à adopter pour aboutir à une solution adéquate.

Sûrement, les familles de pasteurs qui ont réussi, ont d'une manière ou d'une autre, employé une certaine méthode. C'est vrai que le pasteur doit avoir un programme bien conçu pour la bonne gestion de l'Eglise dont il est le berger mais, de l'autre coté il doit bien planifier la gestion de sa famille.  Il a une double responsabilité.  Parfois l'on peut être très engagé dans la "cura animarum" au point de négliger ses enfants et sa famille.  Parfois, l'on  est tellement préoccupé à donner un bagage intellectuel aux enfants qu'on néglige leur formation spirituelle.  Certains centres de formation intellectuelle sont assez souvent des lieux de corruption et nos enfants qui n'ont pas encore de maturité spirituelle y reçoivent l'excellence intellectuelle aussi bien que les doctrines deleatur, les doctrines de Démon qui peuvent ruiner leurs âmes  C'est exactement ce qui est arrivé à un pasteur qui a fait de son mieux pour que son fils obtienne son doctorat en philosophie(Ph.D), ce qui est magnifique, mais cependant un athée consommé, quel malheur!

Parfois, c'est le problème économique qui porte la femme du pasteur à ne pas avoir une bonne collaboration  avec son mari.  Certaines d'entre elles exercent une sorte de pression sur leur mari soit pour aller chercher du travail en ville, pour voyager ailleurs ou pour s'engager dans d'autres activités qui pourraient générer plus d'argent pour un meilleur fonctionnement de la famille.

Celui qui est convaincu d'avoir un appel pour devenir pasteur doit, s'il n'est pas encore marié, chercher une épouse qui partage ses vues du ministère  S'il est déjà marié, il doit discuter de son appel avec sa femme avant de s'y aventurer.  Le pasteur, sa femme et ses enfants sont liés ensemble dans une alliance de responsabilité; la famille du pasteur doit être un modèle pour les autres familles de l'Eglise.  La femme du pasteur doit être impliquée dans son ministère et l'auteur croit qu'à coté de l'appel reçu par le pasteur, la femme aussi doit recevoir un appel spécial pour devenir femme de pasteur.  Le succès d'un pasteur dépend en grande partie de son épouse et de la façon dont il gère sa famille.  C'est donc biblique que quelqu'un qui ne peut pas diriger sa propre maison aura du mal à bien diriger la maison de Dieu!

3.  Les pasteurs célibataires.

Il y a des cas de pasteurs célibataires  Par exemple, le cas des prêtres/pasteurs Catholiques romains.  Dans le Protestantisme, l'on rencontre aussi certains pasteurs célibataires  Si, par un voeu quelconque, par choix délibéré, ou suivant certaines circonstances, le pasteur n'est pas marié, il doit se conserver pur, chaste et faire preuve de continence.  S'adressant aux célibataires de Corinthe, Paul a conseillé ceci: " A ceux qui ne sont pas maries et aux veuves, je dis qu'il leur est bon de rester comme moi.  Mais s'ils manquent de continence, qu'ils se marient; car il vaut mieux se marier que de brûler. (1 Cor 7:8,9).  Dans l'histoire du Catholicisme romain, l'on rapporte celles de "prêtres" qui ont des "maîtresses", qui vivent dans l'impudicité ou qui ont des enfants alors qu'ils avaient fait le voeu de chasteté et le plus récent scandale c'est la découverte de ces prêtres pédophiles.

On parle aussi de certains cas de pasteurs célibataires et même de quelques rares qui sont mariés et mènent une vie de débauche avec certaines filles de leur église. Ce qui est pire, c'est que ces jours-ci, dans les pays industrialisés, comme aux Etats-Unis, l'on trouve des pasteurs homosexuels, cela c'est de toute façon une abomination, c'est plus que souiller le titre de pasteur. Il faut admettre qu'il y a des loups qui s'habillent en pasteurs et l'auteur espère que les vrais pasteurs chercheront toujours à fuir les passions mondaines pour se concentrer sur l'exercice de la piété.

Il y a des fidèles qui exigent à ce que leur pasteur soit marié avant de considérer à servir comme berger dans leur Eglise.  Idéalement, écrit Trull, il ne doit pas exister une différence entre le pasteur marié et le pasteur célibataire.  Mais, dans un autre sens, nous ne vivons pas dans l’idéal mais dans l'actuel.  Parfois, l'on hésite à faire appel à un pasteur célibataire  Parce que , les hommes mariés de l'Eglise peuvent avoir des suspicions sur le genre de relation qu'un pasteur célibataire pourrait avoir avec leurs épouses.  Les parents peuvent avoir des hésitations à confier leurs filles à un pasteur non marié.  Cependant, l'Eglise doit faire appel à un pasteur, non pas sur la base de son statut matrimonial mais plutôt sur la base de sa consécration à Christ et de son habilité de bien remplir son ministère.

Un pasteur peut choisir de rester comme Paul, dans la mesure qu'il peut vivre dans la continence.  Mais, s'il a du mal à contrôler ses appétits sexuels, qu'il se marie; et même à ce point, il doit se contrôler pour ne se contenter que de sa femme.  Il doit être "mari d'une seule femme".

À suivre !

Réagissez à cet article                  Page précédente