LE MONDE ÉVANGÉLIQUE

  DOSSIERS

ETHIQUE PASTORALE

Mon nom c'est Jules Casséus

Le confrère Raymond Lacombe a sollicité ma contribution au Journal en mettant à la disposition des lecteurs une série d'articles sur l'Ethique pastorale.  Je souhaite que le Seigneur bénisse ceux-là qui auront l'occasion d'en prendre lecture. 
Soli Deo Gloria!

QUI SUIS-JE?

Je suis Jules Casséus, fils de pasteur.  Mon feu père Antoine Ermilus Casséus, l'un des premiers étudiants de l'Ecole Evangélique de la Bible qui a débuté à La Pointe, Port-de-Paix.

J'ai fait mes études secondaires au Collège Maranatha et mes classes terminales au Collège Wetsel Pierre-Louis et le Lycée Anténor Firmin à Port-au-prince. Après le Bacc II, je suis entré au Séminaire Théologique Baptiste d'Haïti où je suis sorti avec une licence en théologie, ce qui équivaut à un Bachelier.

J'ai poursuivi mes études théologiques à Colgate Rochester Divinity Schools à Rochester New York où je suis sorti avec un Doctorat en Théologie Pastorale.

De retour en Haïti en Juin 1977, j'ai travaillé comme assistant-doyen à coté de mon Beau-père, le Dr. Harold K. Heneise.  En 1981 je suis devenu le Doyen du Séminaire Théologique Baptiste Haïti et en Janvier 1994, le Président de la Nouvelle Université Chrétienne du Nord Haïti.

L'environnement que je trouve au Séminaire me permet de produire une trentaine d'ouvrages, dont la grande majorité sont des livres de textes pour les étudiants.

J'aime écrire et j'aime enseigner. En plus de tout cela, il faut dire que de 1970 à nos jours, je donne mon concours à l'Eglise Baptiste du Haut Limbe:

1) de juin 70 à juin 1981 je desservais tout seul l'Eglise,
2) de juillet 81 a mai 87, je desservais l'église en collaboration avec  un autre pasteur,
3) de 87 a nos jours nous formons un collège de trois pasteurs pour la direction de la dite Eglise.

Je crois donc que c'est assez pour mon profil, passons au sujet qui nous intéresse.
                                  _____________________________________________________

ETHIQUE PASTORALE
Dr. Jules Casséus

J'ai eu l'occasion d’écrire trois ouvrages sur le "pastorat": La Psychologie Pastorale, La Théologie Pastorale et l'Éthique Pastorale.  Les deux premiers ont rapport avec le ministère pastoral cependant, le troisième a rapport avec la vie intime du pasteur, le comportement du pasteur, du "vrai pasteur" qui a un troupeau à sa charge.

C'est le Pasteur  Suisse Claude Bridel qui a déclaré dans son ouvrage "COMMENT PEUT-ON ETRE PASTEUR?"  qu'il n'y a pas de pasteur sans Eglise et qu'il n'y a pas d'Eglise sans pasteur.  Le troupeau ne peut donc pas survivre sans un Berger, et celui qui ne dessert pas une Eglise n'est plus un Berger, un Pasteur.

Cependant, l'Ethique Pastorale  est un sujet qui doit intéresser tout pasteur, tout futur pasteur, toute église locale--donc les fidèles, en vue de se faire une juste idée du comportement qui est réclamé du vrai pasteur, de celui ou celle qui est appelé(e), préparé(e), ordonné(e) et autorisé(e) pour paître le troupeau du Seigneur.  Une telle étude est, selon l'auteur, urgente pour trois raisons:

--Premièrement, c'est que de toutes les professions, la profession pastorale en occupe une position exceptionnelle.  Cette constatation est évidente. On n’est pas seulement en relation avec les autres occupations en général mais aussi parmi les professions qui se spécialisent à servir les autres.  Il n'y a pas une autre vocation qui soit moralement aussi exigeante que le Saint ministère.

Le pasteur est soumis à une vie morale stricte.  Certaines fois , il se comporte comme prêtre, prophète, ou éducateur; en d'autres occasions, il sert comme administrateur, conseiller ou liturgiste.  Chacun de ces rôles soulève des dilemmes éthiques et expose le pasteur à une vulnérabilité morale que les avocats, les médecins et les autres professionnels ignorent...La majorité des membres d'église croient sans hésitation en ceux-la qui se disent appelés de Dieu pour devenir pasteurs.  Cependant, certains de ces soi-disant pasteurs sont des loups vêtus de peau de mouton. 

Il y a aussi le cas de ces pasteurs qui prennent un air autocrate, dictatorial et qui font un mauvais usage de leur autorité en s'engageant dans des actions malhonnêtes.

--Deuxièmement, il y a un manque ou presqu'une absence de littérature et d'information à ce sujet.  Pour la première fois que l'auteur a vu un ouvrage sur l'éthique pastorale, ce fut en janvier 1998.  Ainsi, peut-on comprendre pourquoi les Séminaires de théologie, les Ecoles Bibliques et les pasteurs en service ne soient pas exposés systématiquement à ces principes bibliques de base qui doivent régir la vie du pasteur, à savoir la déontologie pastorale ou "l'Ethique Pastorale".

--Troisièmement, c'est que l'initiative d'ajouter un pareil sujet dans le curriculum de certains Séminaires, selon Trull et Carter(dans leur ouvrage "Ministerial Ethics"), ne date pas de longtemps.

Avec cette carence d'enseignement sur la moralité pastorale et la non disponibilité de littérature sur le sujet, les pasteurs et les futurs pasteurs sont laissés sans un guide, sans  "une lumière rouge" dans un monde corrompu, sur une route remplie de dangers qu'ils pourraient éviter.  Le pasteur peut se poser plusieurs questions éthiques :

- qu'est-ce que le pastorat réclame de moi en fait de moralité?
- Comment les fidèles me voient-ils?
- Que veut dire confidentialité et jusqu'a quel point dois-je la garder?
- Quand est-ce que mon autorité en tant que pasteur est bien ou mal employée?

Cette considération sur l'Ethique Pastorale est donc arrivée à temps pour combler un grand vide, pour orienter les pasteurs authentiques et les futurs pasteurs , pour préserver le corps pastoral et les églises contre tout individu qui se serait fait passer pour pasteur alors qu'il ne serait en réalité qu'un "loup" vêtu de peau de mouton, un "mercenaire" habillé en col clérical.

Le voeu de l'auteur c'est que chaque ministre de Dieu puisse se comporter comme "Un Bon Pasteur dans un Monde Corrompu"

À suivre!

Réagissez à cet article                  Page précédente